900 élèves de Valéry-Larbaud pratiquent le tir

Le 23/05/2017

Lancé en 2014 dans l’académie sous l’impulsion des professeurs d’EPS du lycée Valéry-Larbaud, le biathlon est devenu une épreuve du baccalauréat.

Aujourd’hui, dans cet établissement vichyssois, le biathlon est devenu obligatoire pour les élèves de seconde à la terminale. Soit environ 900 élèves. Il a aussi trouvé sa place au collège dans les activités extrascolaires UNSS.

Mais pour que la discipline rendue célèbre à travers les performances de Martin Fourcade puisse s’exercer dans le Bourbonnais, il a fallu l’adapter.

Du ski de fond à la course à pied 

La pratique du ski de fond a donc été remplacée par celle de la course à pied. Un changement mineur qui ne gâte en rien l’intérêt du biathlon.

« La discipline est particulièrement adaptée aux élèves, note Séverine Riberon, professeur d’EPS au lycée ». Variée et riche, elle demande de travailler son physique et la concentration.

À la dimension purement sportive, s’ajoute aussi celle de l’intellect car en situation de stress, l’élève devra garder tout son calme pour trouver la meilleure réponse possible à une situation donnée. « La séance du tir peut s’apparenter à celle d’un exercice scolaire, explique Alexandre Riberon, professeur. En cas d’erreur, il faut retrouver tout son sang-froid pour affronter le défi suivant. »

Nerfs mis à rude épreuve, introspection, anticipation : autant de paramètres dans une seule et même activité qui semble avoir conquis des adolescents parfois surpris de trouver du plaisir à courir. « Et durant le tir, je pense aussi à me calmer, à respirer fort puis me mettre en apnée », complète Marie, en terminale.

Forts de leur réussite, les enseignants de Valéry-Larbaud cherchent à développer la pratique dans d’autres établissements de l’académie et au-delà. Les lycées de Riom et un autre de la région parisienne se sont montrés intéressés.

Source: journal La montagne du 15 mai 2017

Des carabines à 1.000 euros pièce sans danger pour les élèves

<< Retourner à l'accueil