Hommage aux 62 anciens élèves morts pour la France

Le 29/11/2016


 

Il y eut d’abord l’hommage, solennel, aux victimes d’hier. Mais aussi la présentation d’un travail collectif de collégiens. Où les témoignages recueillis résonnent avec une douloureuse actualité.

Comme chaque année, les anciens élèves du collège de Cusset se sont retrouvés, vendredi dernier, selon une tradition désormais bien établie, au lycée Valery-Larbaud.

En présence des membres de l’Onac et de Jean-Sébastien Laloy, maire, ils ont fleuri la stèle du souvenir.

Des gueules cassées aux blessures invisibles

Les élèves de 3 e préparatoire à l’enseignement professionnel, qui participaient à cette matinée et en étaient des acteurs engagés, ont lu les 62 noms des anciens élèves morts lors des guerres.

À l’issue de la cérémonie, les élèves ont présenté le travail qu’avec leurs homologues du collège de Gannat et du collège les Célestins, ils ont réalisé sur le thème du corps blessé sous la conduite de leurs professeurs, Anne Merle, Yann Hurdiel et Denise Rosier pour le lycée Valery-Larbaud, Natacha Bourret et Sébastien Bellet pour le collège Hennequin, et Nathalie Ayrault-Erhard pour les Célestins.

La réalisation de ce projet a bénéficié de l’aide du service départemental de l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre et de son directeur, Emmanuel Dufour, de Michel Richard, ancien médecin militaire, spécialisé en rééducation fonctionnelle, et des contributions de divers témoins, vétérans, soldats ou civils, victimes d’attentats, blessés dans leur corps ou atteints du syndrome de stress post-traumatique.

Ces recherches et ces témoignages ont permis aux élèves d’aborder les divers aspects historiques, médicaux et humains, souvent en résonance forte avec l’actualité, de cette délicate problématique qui va des gueules cassées aux blessures invisibles des traumatisés à vie.

Ils en ont tiré la matière d’une riche exposition. Ce projet, auquel l’Onac a été étroitement associé, a été l’occasion d’un travail pluridisciplinaire en équipe, dont tous les enseignants se sont déclarés satisfaits.

Le proviseur, Ghania Ben Gharbia, en conclusion de la matinée, pouvait à juste titre exprimer sa fierté devant la qualité du travail accompli, et Jean-François Capdeboscq, président de l’association des anciens élèves, saluait avec émotion les élèves et les professeurs dont « l’action, disait-il, justifiait une association comme la nôtre ».

2951946 100_5422-copier 100_5402-copier 100_5395-copier

 



 

<< Retourner à l'accueil