Le documentaire Comme une pluie de parfum à Valery-Larbaud

Le 25/05/2016

En ouverture des 7 e Rencontres Albert-Londres, le documentaire Comme une pluie de parfum a été présenté vendredi après-midi au lycée Valery-Larbaud.

Devant une classe de lycéens, Claire Billet et Olivier Jobard, journalistes, ont projeté leur documentaire réalisé en 2013.

En immersion, ils ont suivi cinq jeunes migrants afghans, de Kaboul au rêve européen. Les passeurs, 12.000 kilomètres, six frontières, des transports en tout genre, de la marche, beaucoup de marche et des désillusions.

Le méandre des routes migratoires semble bien lointain pour de jeunes lycéens cussétois. Pourtant, cela ne tient qu’au fait d’être né quelque part, et ça, c’est toujours un hasard.

En fin de projection, peu de réactions face aux questions des deux journalistes. Quelques-unes, tout de même : « On en a déjà vu beaucoup dans le même genre à la télévision » ou « C’est où exactement l’Afghanistan ? ».

« Effectivement, vous avez tous en tête les divers reportages de l’an dernier réalisés sur les flux migratoires syriens, précise Claire Billet. Ici, nous empruntons les mêmes routes, mais c’était en 2013, avant ce que nous voyons chaque jour depuis un peu plus d’un an. »

Dépassés par une actualité chargée, peut être trop pour des adolescents de 15 ou 16 ans, il n’est pas simple d’imaginer le destin de Khyber et Fawad. Menacés par les talibans, une seule solution s’offre à eux, partir, pour fuir la peur et découvrir la liberté. Unis dans leur volonté, ils vont devoir affronter des obstacles. Plus grands que ceux qu’ils avaient imaginés. Pourtant, en début de reportage, ils évoquaient leur rêve de Paris. Une ville qui, pour eux, est « vaporisée de parfum chaque matin, comme une pluie… »

<< Retourner à l'accueil