Les élèves récoltent des fonds pour Todo por los niños

Le 21/03/2016

La journée portes ouvertes de l’établissement a donné l’occasion à plusieurs élèves de vendre des pâtisseries, et ainsi de récolter 242 € au profit d’une association œuvrant pour la scolarisation des enfants en Uruguay.

Les élèves du lycée Valéry-Larbaud ont fêté la réussite de leur action de partage et de solidarité, en remettant un don à Mariana Lopez, présidente de l’association Todo por los niños, œuvrant pour la scolarisation des enfants en Uruguay.

Les élèves de terminale CAP Agent polyvalent de restauration et de CAP Petite enfance, accompagnés de leurs professeurs Dominique Bosmet et Karine Bérard, avaient en effet mis la main à la pâte sur le thème cuisine du monde pour créer des pâtisseries au bénéfice de l’association.

Proposés pendant la journée « Portes ouvertes », les churros et autres douceurs sucrées se sont vendus comme des petits pains. Les seconds bac pro Service et commerce ont, quant à eux, créé des affiches sur le thème de l’exploitation des enfants et ont réalisé un roman-photo décrivant leur vie quotidienne au lycée Valery-Larbaud.

Prendre conscience des différences entre les deux réalités scolaires.

L’équipe de langue espagnole souhaitait, par ce projet d’établissement, permettre aux élèves de prendre conscience des différences existantes entre les deux réalités scolaires de la France et l’Uruguay.

Cette sensibilisation a été complétée par l’intervention culturelle de Mariana Lopez avec projection de photos et échanges enrichissants.

Très émue par cette action de solidarité, la présidente de l’association a chaleureusement salué les élèves, ainsi que les différentes équipes de l’établissement engagées dans ce projet éducatif et initié par le proviseur Ghania Ben Gharbia.

Mariana Lopez en a profité pour rappeler combien il est difficile en Uruguay pour les enfants d’avoir une scolarité normale et sereine. Elle a précisé que ce don de 242 permettrait concrètement à acheter des fournitures, des livres aux élèves, et à rémunérer des professeurs pour dispenser des cours extrascolaires.

De son côté, le proviseur du lycée a souligné l’importance de l’ouverture sur le monde dans le projet d’établissement, ainsi que l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité. De quoi ouvrir bien des consciences.

Source: Article journal la montagne du 17 mars 2016.

<< Retourner à l'accueil