Marché de Noël au Lycée Valery Larbaud

Le 27/12/2011

Article de presse paru dans le journal la montagne du 27 décembre 2011.

Les élèves mobilisés au marché de Noël

Quand on est en bac pro commerce, rien n’est plus formateur-que de se frot­ter aux clients et à l’orga­nisation dune manifesta­tion commerciale. C’est ce qu’ont fait les élèves de 1ère année du lycée Valery­ Larbaud, autour d’un marché de Noël organisé dans leur établissement.

Un projet ambitieux mais en totale adéquation avec leur avenir professionnel, qu’a initié pour eux Mme Hentgen, profes­seur de français et d’his­toire-géographie, et de Mme Delaume, professeur de vente,

Si cet exercice grandeur nature avait été évoqué l’an dernier, c’est depuis la rentrée que tout c’est intensifié, comme l’explique Clément, guide et présentateur officiel de ce mar­ché de Noël : «Nous travaillons depuis septembre, mais tout s’est accéléré il y e trois semaines. Il a fallu contacter les artisans, les convaincre de nous laisser vendre leurs produits, fai­re un roulement pour gé­rer les stands ».

Des difficultés réelles pour ces adolescents âgés de 15 à 18 ans, mais au fi­nal, une vraie satisfaction de présenter ce marché le jour de la réunion pa­rents-professeurs.

Pour Kelly, Florent ou Manon, c’est un jeu de so­ciété avec une stratégie commerciale bien établie à quelques jours de Noël : « On apprend un peu plus notre futur métier en étant face aux clients », Et puis, c’est quand même plus sympa que les cours théo­riques !

Dans le hall de l’établis­sement, les nombreux vi­siteurs ont aussi pu appré­cier les verreries de Sylvie Thomas, artisan à Char­roux, présentées par Leïla et Sacha qui avouent n’avoir pas tout de suite entrevu le temps que pre­nait une telle organisation. « On a eu un léger coup de speed  il y a une semai­ne ». Sur le stand du miel d’Arronnes de la famille Coulon, on parle des im­prévus à gérer et des pro­duits à connaître face aux dizaines de sortes de miel. Quelques savoureux cakes bourbonnais de Lionel Decourt pour les gour­mands et enfin, les étoles colorées de Mme Thouve­net, parfaitement présen­tée par Alexia et Gwendo­line, arborant à son cou son nouvel accessoire coup de coeur.

Dernier stand, celui géré par Alban, au profit de l’association Shelterbox soutenue par les Rotary français, finançant des boîtes permettant de ré­sister à toutes les condi­tions climatiques.

Petite cerise sur le gâ­teau, les artisans reverse­ront une partie des profits engendrés par cette mani­festation afin de contri­buer à un voyage scolaire mérité.

<< Retourner à l'accueil