Rencontre entre des lycéens de Valery-Larbaud et des résidents de l’Ehpad Puy-Besseau, à Cusset

Le 03/03/2016

Quand on a 16 ou 17 ans, les personnes âgées de 90 ans, c’est une planète lointaine. Des lycéens de Valery-Larbaud l’abordent concrètement.
Se confronter aux autres, être à l’écoute, échanger avec des personnes qui ont parfois plus de soixante-dix ans de plus que soi. Une expérience intergénérationnelle qui n’a rien d’une image d’Épinal et qui est bien vivante.

C’est-ce que vivent ensemble, 28 élèves de seconde du lycée Valery-Larbaud, en filière bac pro ASSP (service de soins à la personne), et dix résidents de l’Ehpad Puy-Besseau, à Cusset.

Un projet sur trois ans
Cette rencontre s’est forgée sous l’impulsion de Romain de Cavarlho, de l’association Mouv’pour la vie, en lien étroit avec l’équipe pédagogique, composée de trois enseignants. « Au rythme d’un atelier hebdomadaire, d’une à deux heures, avec les aînés de l’Ehpad, il s’agissait de faire en sorte que les lycéens se fassent leur propre idée de la vieillesse. Qu’ils puissent aussi mieux se connaître et apprendre à gérer leurs émotions. Tout cela pour être plus à l’écoute de la personne âgée. »

Ce projet sur les trois années d’études « est socialisant et professionnel. Ces rencontres ont levé des appréhensions chez les élèves. C’est l’intérêt d’un projet pédagogique ancré dans la réalité », souligne Viviane Zerbola, enseignante de français (*).

Lundi après-midi, une table ronde, avec un groupe d’élèves et des personnes âgées, permettait d’explorer le fruit de ces rencontres. Notamment, autour des photographies et des enregistrements réalisés par les lycéens lors de différents ateliers. Ils ont porté, par exemple, sur un massage des mains ; sur l’odorat, sur la lecture de poésies par les élèves et une écriture de poèmes conjointe avec les personnes âgées.

Pas d’angélisme dans ce projet intergénérationnel qui a provoqué du plaisir pour les aînés et une belle prise de conscience pour ces futurs adultes qui ont été marqués par ces échanges. Quelques remarques de Floriane et Fanny sur ces aînés, dont la moyenne d’âge est de 90 ans avec un seul homme, Jacky, âgé de 103 ans : « Ils évoquent beaucoup la dernière guerre mondiale, ils nous confient leurs souvenirs, leur façon de vivre à la campagne ou en ville. Certains parlent de leurs difficultés d’être ici, d’avoir quitté leur chez soi, d’avoir peu de visites… »

Ces rencontres se sont également épanouies autour de thématiques comme le bonheur, l’amour, la vieillesse, le travail.

(*) Les deux autres enseignants sont : Marie-Anne Virfeu, professeur de mathématiques et Thomas Louis, professeur d’histoire-géo. L’équipe pédagogique a travaillé aussi en concertation avec Cécile Portier, animatrice à l’Ehpad de Puy-Besseau.

« Les lycéens ont appris aussi à mieux se connaître au travers de ces échanges avec les aînés. »

Source: Journal la Montagne du 02 mars 2016.

Les lycéens de 16-17 ans peuvent être à des années lumières des aînés de 90 ans et plus. Et vice-versa?! Pourtant, la rencontre est possible comme en témoigne le projet mené par les secondes Assp de Valery-Larbaud et l’Ehpad de Puy-Besseau, à Cusset.?

Les lycéens de 16-17 ans peuvent être à des années lumières des aînés de 90 ans et plus. Et vice-versa?! Pourtant, la rencontre est possible comme en témoigne le projet mené par les secondes Assp de Valery-Larbaud et l’Ehpad de Puy-Besseau, à Cusset.?

Rencontre entre des lycéens de Valery-Larbaud et des résidents de l’Ehpad Puy-Besseau, à Cusset

Rencontre entre des lycéens de Valery-Larbaud et des résidents de l’Ehpad Puy-Besseau, à Cusset

<< Retourner à l'accueil