Comment la classe Atlas rend les élèves plus confiants et autonomes

Une équipe pluridisciplinaire d’enseignants volontaires s’occupe des classes Atlas du lycée Valery-Larbaud. L’objectif de ce dispositif est de remotiver, donner confiance et accompagner.

Est-ce que vous avez déjà divulgué des informations personnelles sur une personne ? Combien de temps il vous faut pour écrire un livre ? Les questions sont nombreuses pour les élèves de la classe atlas du lycée Valery-larbaud. Ces lycéens de seconde préparent une rencontre avec Alexandre Duyck, journaliste, grand reporter, auteur et enseignant, prévue le 27 avril. Cette rencontre sera l’un des quatre ateliers auxquels participent les soixante élèves des deux classes de seconde bénéficiant du dispositif Atlas.

Un dispositif volontaire

Mis en place en 2017, ce dispositif est une volonté de l’établissement scolaire pour aider les élèves à avoir confiance en eux, à la remotiver et les accompagner en fonction de leur potentiel.

Six professeurs de matières différentes sont partie prenante de ce dispositif pris en compte par l’éducation nationale par le biais de la Cardie (Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation) qui regroupe les techniques innovantes pour favoriser la réussite de l’élève.

Un constat

« Quand les classes de seconde ont été réformées, nous nous sommes retrouvés avec certains élèves en grande difficulté avec des problèmes de compréhension des consignes et d’organisation, expliquent Sigrid Bernelle, professeur de philosophie et Aurélie Sabordy, professeur en Sciences et Techniques Médico-Sociales. Nous avons ressenti le besoin de faire différemment. Nous avons cherché des pistes, eu des sessions sur l’apprentissage, suivi des conférences sur la mémoire pour proposer un projet qui s’inscrive dans le dispositif Cardie. »

Atlas a donc été lancé à la rentrée 2017 pour 60 élèves de deux classes de seconde générale et technologique.

Des accompagnements